Médias

Médias

Les médias comme les journaux, les revues, la radio, le cinéma et la télévision ont la possibilité de choisir des thèmes de discussion et de traiter certains problèmes. Ces moyens peuvent être utilisés pour combattre des préjugés négatifs et des clichés. Mais ils peuvent aussi renforcer des idées xénophobes et racistes en créant des polémiques ciblées, en privilégiant le scandale, en propageant des généralisations et en présentant des reportages partiaux. Dans le paysage médiatique, le racisme se manifeste comme suit:

  • Reportages tendancieux sur les minorités ethniques ou religieuses
  • Catégorisation négative et instrumentalisation des étrangers
  • Propos exprimés par et dans les médias (annonces, campagnes avant les votations, etc.) et visant à rabaisser et dénigrer certaines personnes
  • Contenus médiatiques niant, minimisant ou justifiant un génocide ou un autre crime contre l’humanité
  • Propagation d’idéologies visant à rabaisser ou à dénigrer

Internet et médias sociaux

Internet n’est pas une zone de non-droit. L’incitation à la haine raciale et la discrimination raciale sont aussi interdites sur Facebook, Twitter et autres.

Internet est le café du commerce d’aujourd’hui, à la différence près qu’il est beaucoup plus vaste que les auberges d’autrefois. L’anonymat supposé lève certaines inhibitions à exprimer des propos racistes et discriminatoires. Dans ce contexte, les utilisateurs ne cessent de se provoquer et les propos se durcissent, mobilisant en outre un public nouveau et de plus en plus jeune. Du reste, certains auteurs de commentaires n’hésitent pas à communiquer leur nom, leur situation familiale, leur profession ou encore leur lieu de domicile.

Début de la pageDernière mise à jour: 02.01.2019